Aller au contenu principal du site

Les fausses idées

BRUMISATION

La brumisation permet de refroidir de 15°C la température ambiante : FAUX

 

Dans nos régions tempérées de France métropolitaine, c’est impensable !


La température pourra baisser au mieux de 5 à 7°C dans les régions les plus sèches et les plus chaudes. En bord de mer, on obtient plus généralement des abaissements de température de 1 à 3°C. L’abaissement de température par brumisation est possible et fonctionne réellement (voir rubrique applications - rafraîchissement).


Plus généralement, le rafraîchissement sera plus efficace avec une température élevée et un taux d'hygrométrie bas. Un abaissement de 15°C est possible dans des conditions climatiques extrêmes telles que celles rencontrées en plein désert (Marrakech ...). 


A titre d’exemple, dans des conditions climatiques normales : T=30°C et Hr=50%, on obtient après brumisation : T=26,14°C et Hr=70%, soit un abaissement de presque 4°C.

 

La brumisation permet de climatiser des bureaux ou des locaux confinés : FAUX

 

La brumisation ne permet pas de climatiser un local !


Elle permet un rafraîchissement de l’air ambiant. La différence est importante. La climatisation est un procédé physique de refroidissement de l’air dans un échangeur. L’air de la pièce n’étant pas forcément renouvelé.


En brumisation, on pulvérise de l’eau en micro-gouttelettes dans l’air ambiant. Cette eau s’évaporant, le procédé abaisse la température ambiante en augmentant l’hygrométrie. Sans renouvellement d’air, l’air est condamné à atteindre la saturation (100% d’hygrométrie) et donc l’eau à condenser et à rester en phase liquide.


En brumisation pour rafraîchissement d’ambiance, le renouvellement d’air est indispensable. Il ne peut être suffisant qu’en milieu très ventilé (hall, gare, atelier ouvert, terrasse extérieure …). Ce paramètre doit être intégré dans le dimensionnement d’une brumisation à l’intérieur d’un bâtiment.

 

La brumisation est un système d’arrosage : FAUX

 

La brumisation permet d’humidifier, mais pas d’arroser !

La brumisation haute pression DID Clim est un procédé de diffusion de micro-gouttelettes d’eau dans l’air ambiant. Même dans le cas de la saturation de l’air (100% d’hygrométrie), la quantité d’eau envoyée par brumisation qui se condense et donc mouille les objets (plantes, pots, …) est très faible. Trop faible pour compenser l’évapo-transpiration de la plupart des plantes.


Il faut donc prévoir un système d’arrosage complémentaire au système de brumisation.

 

La sécurité sanitaire, ce n’est pas important en brumisation : FAUX

 

La maintenance, ce n’est pas important en brumisation : FAUX

 

Une brumisation mal conçue ou mal entretenue peut tuer ! Les bactéries présentes dans l’eau et éventuellement diffusées en aérosol peuvent être extrêmement dangereuses. La prévention des risques sanitaires d’une installation de brumisation doit donc être la première des préoccupations d’un exploitant. Pour plus de renseignements, visiter nos pages sécurité sanitaire


Nous intégrons dans toutes nos machines un système automatique de désinfection afin répondre efficacement à ces problèmes. Nous assurons par ce procédé une maintenance automatisée des appareillages de brumisation.

 

Une installation de brumisation esthétique et bien intégrée, c’est impossible : FAUX

 

Nous travaillons au développement de solutions esthétiques pour intégrer discrètement les rampes de brume. Nos profilés DID Line (brevet PCT) sont parfaitement adaptés et apportent une réponse pratique et personnalisée. Ils assurent une finition soignée et discrète. La gamme de profilés DID Line est conçue pour faciliter la mise en oeuvre des tubes nylons et raccords instantanés d’une installation de brumisation haute pression. Pour plus de renseignements, visiter nos pages profilés DID Line.


Dans certains cas, nous préconisons l’utilisation de rampes en inox dont la qualité de finition reste incontestée. Pour plus de renseignements, visiter nos pages rampes inox.

 

Les brasseurs d’air résidentiels, une solution adaptée à la brumisation : FAUX

 

On a pu voir certaines terrasses de café s’équiper de ventilateurs brasseurs d’air avec de la brumisation. En général, il ne vaut mieux pas se trouver en face du flux d’air car cela est fort désagréable ! Les brasseurs d’air sont des ventilateurs hélicoïdes axiaux dont le rendement est assez faible et le niveau sonore élevé. De plus, pour ne pas ressembler à des turbines industrielles (qui peuvent avoir un excellent rendement), ils ont un design ‘’sympa’’ qui en fait des ‘’poubelles aérodynamiques’’ (recyclage d’air important entre l’amont et l’aval du ventilateur, grande vitesse d’air sur chaque pale,...).


Enfin, la plupart de ces brasseurs d’air sont fabriqués en Asie du Sud Est avec des exigences qualitatives inférieures aux nôtres et simplement ‘’bricolés’’ en Europe avec une rampe de brumisation rapportée. Cela n’en fait pas des produits correctement finis (problèmes de corrosion, d’étanchéité, de tenue aux intempéries, de compatibilité électrique (eau- électricité),...).

 

Le tube nylon, n’est pas adapté à la brumisation haute pression : FAUX

 

Le tube nylon haute pression que nous utilisons est spécialement adapté à la brumisation haute pression ! Sa pression limite d’éclatement à 20°C est supérieure à 190 bars. De plus, les sites que nous avons équipés voilà plusieurs années sont là pour en démontrer sa viabilité. Que ce soit en environnements chauds (Désert Marocain,...), froids (Luxembourg,...) secs ou humides, il a démontré sa fiabilité à toute épreuve.


Pour une finition parfaite des installations de rampes en nylon haute pression, il est indispensable d’utiliser les profilés DID Line.

 

En brumisation, il faut au minimum une pression de 100 bars : FAUX

 

La plupart de nos confrères utilisent des buses qui nécessitent une pression minimale de fonctionnement de 100 à 120 bars. En deçà leurs buses génèrent des gouttes trop grosses qui mouillent. Nos buses, spécialement développées pour la brumisation haute pression à 55 bars assurent une dimension moyenne de gouttelettes de 5 microns. 90% des gouttelettes ont un diamètre inférieur à 10 microns. Cette qualité de brumisation nous est enviée, mais jamais égalée !


Pour plus d’informations, visiter nos pages buses de brumisation.